Jean-Paul Mehansio, danseur & chorégraphe

Jean-Paul Mehansio

Né le 2 janvier 1987 à Bangolo en Côte d’Ivoire, Jean-Paul Mehansio est diplômé en danse moderne, contemporaine et classique en Côte d’Ivoire et au CND de Pantin. Il vit et travaille en France depuis 2014. Danseur interprète et chorégraphe, il a notamment joué et dansé pour Olivier Dubois, Karima Mansour, Salia Sanou, Christina Towles, Georges Momboye, entre autres.

Tournées internationales au Maroc, Tunisie, Sénégal, Egypte, Mali, Mauritanie, Bénin, Côte d’Ivoire, Italie, Pologne, Hollande, Belgique, Allemagne, Russie.

Pourquoi danses-tu ?

Je danse pour partager. Lorsque je danse, je sens. C’est une continuité, ça me donne accès au monde, et c’est par le regard des gens que je peux partager un moment unique. C’est un aller-retour infini, joyeux, un temps d’amour entre moi et les autres.

Comment danses-tu ?

Je danse à partir de la matière corporelle que j’ai. Je danse à partir de mon histoire, de mon vécu, de ce qui me traverse au jour le jour. Je danse ce que j’observe. Je danse à partir de mes rencontres. Par ma danse je propose un état du monde. Chaque situation qui m’interroge me donne à danser. C’est par ce que je reçois du monde que je peux danser. C’est à la fois ma manière de m’engager dans le monde mais aussi celle de proposer des solutions, comme une ouverture pour tout le monde, que chacun puisse s’en saisir…

D’où danses-tu ?

Je danse de ma culture Wê Guéré. C’est une ethnie et je viens de là. Elle est localisée à l’ouest de la Côte d’Ivoire dont le chef-lieu est Duékoué. Ma ville natale est Bangoro. J’ai grandi au milieu des masques. Des masques qui savent entretenir le mystère. Je suis baigné par cette cosmogonie du quotidien. Chaque famille a son masque, j’ai aussi eu cette initiation et le mien est le Gla.

La première fois que tu as dansé ?

Je danse depuis le ventre de ma mère. Ma mère dansait et chantait. Le rythme était en moi avant même que j’en prenne. J’étais désigné pour danser. Dès l’âge de deux ans je dansais, que ce soit au mariage, au baptême, aux anniversaires et dans les cérémonies qui animent la vie des hommes. J’ai dansé aussi à la mort. J’ai dansé le jour où ma mère est morte, j’avais treize ans et j’ai dansé. Il n’y pas un jour où je ne danse pas.

Pourquoi danser ?

Toute personne qui a un rythme cardiaque sait danser. Danser c’est le cœur de la vie. Danser c’est faire un mouvement sur un rythme, sur un son, sur une musique, dans le silence. Danser pour vivre l’espace, danser pour se déplacer dans la douceur. Danser car vivre. Danser car aimer et partager.

Mreya, Miroir – Jean-Paul Mehansio (danse contemporaine, Côte d’Ivoire) & Abderraouf Ouertani (oud, Tunisie)

Mardi 9 octobre MVC Polo Beyris 20h30 Danse contemporaine & oud: Mreya – Miroir, Jean-Paul Mehansio (danse, Côte d’Ivoire) & Abderraouf Ouertani (oud, Tunisie) Coproduction : Villes des Musiques du Monde, On Est Ensemble (Paris – Abidjan – Beyrouth), Haizebegi, avec le soutien de la DRAC Île-de-France Mreya est un duo introspectif du danseur ivoirien […]

Date: mardi 9 octobre 2018
Horaires: 20h30 - 22h00
Lieu: MVC Polo Beyris, Bayonne
Prix: 15 € / 8 € / – 12 ans gratuit